UA-117547192-1

24/02/2016

Ce matin, j'ai entendu

Ce matin j'ai entendu un représentant d'Amnesty International France présenter  son rapport annuel 2015

Constat triste et affligeant : sous couvert de sécurité, les états restreignent les libertés individuelles de leurs citoyens, le plus souvent à leur insu. Écouter un téléphone, accéder à nos données informatiques n'a jamais été si facile.

Pourtant personne ne semble s'indigner outre mesure. Le besoin de sécurité excuse ce qui il y a peu était inattaquable.

Il est également plus facile pour nos pays de maintenir hors de nos frontières des personnes réfugiées et de détourner pudiquement les yeux des morts . Ceux-ci portent d'ailleurs de plus en plus sur eux la culpabilité de crimes dont ils sont victimes. Peut-être sont-ils considérés comme trop différents ? Oserais-je dire trop musulmans ?

Et dans notre pays, que s'y passe t'il ? Hélas, les mêmes faits.

. Refonte de la loi sur le renseignement...

- Pétitions contre l'arrivée de migrants...

- Initiative de l'UDC...

Qu'en conclure ?

Peut-être que les progrès de notre société de ces derniers deux cent ans ne sont pas si indispensables que cela ? Que notre état peut retourner à sa structure d'avant, où la citoyenneté était restreinte à quelques catégories d'habitants et où les femmes ne pouvaient pas voter.

Est-ce que je peins le diable sur les murs ? Je l'espère...regardons déjà ce que votera tout prochainement le peuple...

 

 

 

 

 

18:22 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |